The no parking bench

"Nous nous aimerons tant que nous tairons nos mots,
en nous tendant la main, quand nous nous reverrons.
Vous serez ombragée par d'anciens rameaux
sur le banc que je sais où nous assoierons.
Donc nous nous assoierons sur ce banc tous deux seuls...
D'un long moment, ô mon amie, vous n'oserez...
Que vous me serez douce et que je tremblerai..."

 (F. Jammes in Nous nous aimerons tant)
 Chaudfontaine (B)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

error: Content is protected !!